Les connaissances utiles pour un bon placement financier

Les connaissances utiles pour un bon placement financier

Posséder une certaine somme d’argent exige des mesures d’accompagnement. Le premier geste à faire consiste à sécuriser son capital mais avec le temps, l’argent se dévalorise progressivement. C’est là qu’il faut chercher à le faire fructifier et pourquoi pas, via un placement financier ?

Placement financier : de quoi s’agit-il ?

Un placement financier est une forme d’investissement comme les actions et les produits d’épargne par exemples. Il permet l’obtention de revenus à condition d’effectuer le bon choix de financement. Le bénéfice qui s’en suit dépend bien évidemment de chaque cas. Aussi, ce type d’investissement peut offrir une sécurisation face à la dévaluation de l’argent et un certain privilège fiscal. Maintenant, il faut savoir que comme tout investissement, un placement financier s’accompagne toujours d’un pourcentage variable de risques.

Lucidité et rigueur

L’erreur fréquente est de chercher le taux de rendement le plus élevé. Les économistes certifient que plus un produit rentabilise le capital, plus le pourcentage de risque augmente. Cela s’explique en partie du fait que les autres chercheront à vous imiter si vous avez trouvé la poule aux œufs d’or. Et plus l’effectif d’épargne ou d’investisseurs est conséquent, plus les retombés en cas de problème (crise, krach, etc.) seront lourds.Le placement doit concorder à votre situation et à votre personnalité. Il faut toujours analyser soi-même le niveau de risque et de rentabilité au lieu d’écouter les belles promesses d’autrui. Informez-vous systématiquement avant décider de placer votre argent.

Les bons tuyaux

Pour les plus prudents,une épargne de précaution est recommandée. Bien que cette dernière offre un faible rendement, elle surclasse le reste au niveau sécurité et disponibilité. Une autre alternative consiste à se tourner vers les livrets bancaires, qui sont toutefois fiscalisés. Mais pour ceux qui souhaitent malgré tout opter pour les placements rapportant gros, le taux de placement doit rester inférieur à 17% du capital. De cette manière, quoi qu’il advienne, vous aurez toujours plus de la moitié de votre argent pour d’autre(s) placement financier.Entre les actions, les parts de société, les divers fonds d’assurances, etc., le choix demeure vaste mais l’essentiel est d’effectuer un placement qui n’engendre aucun déficit financier.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *