Fumeur passif : les risques pour la santé

Fumeur passif : les risques pour la santé

Lorsque vous fumez, votre santé n’est pas la seule à en pâtir, mais également celle de quiconque autour de vous. Voici ce qu’il faut savoir concernant le tabagisme passif.

Tabagisme passif : de quoi il s’agit

Le tabagisme passif ou exposition à la fumée secondaire provient généralement de la pointe d’une cigarette allumée. Même si vous ne fumez que dans une partie de votre maison, les produits chimiques nocifs se répandront rapidement d’une pièce à l’autre et peuvent persister jusqu’à 5 heures. Si vous fumez dans un espace confiné tel qu’un ascenseur ou une voiture, vous exposez vos passagers à des produits chimiques encore plus nocifs. Et les fumeurs passifs courent les mêmes dangers que les fumeurs actifs.

Effets à court terme du tabagisme passif

Parmi les effets à court terme de l’exposition à la fumée secondaire, notons: la toux, les maux de tête ainsi que l’irritation des yeux, du nez et de la gorge.

Effets à long terme du tabagisme passif

Les effets à long terme de l’exposition à la fumée de cigarette incluent un risque accru de:

• maladie coronarienne

• cancer du poumon et autres cancers

• accident vasculaire cérébral

• risque accru de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) et d’autres problèmes respiratoires

Pour un fumeur passif, l’inhalation de fumée secondaire rend le sang plus collant, ce qui augmente la possibilité de formation de caillots sanguins, même en cas de brève exposition. Un caillot de sang peut bloquer une artère et causer: crises cardiaques, angines et insuffisances cardiaques. Chez les femmes enceintes exposées à la fumée secondaire, la menace de complications est renforcée pendant la grossesse et après la naissance.

Fumeur passif : un risque aggravé pour les enfants

Chez les enfants, les impacts du tabagisme passif comprennent :

• problèmes respiratoires, maladies et infections

• fonction pulmonaire réduite

• respiration sifflante et asthme

• mort subite et inattendue

• certains problèmes d’oreille, de nez et de gorge.

Il existe également un plus grand risque de développer une méningite bactérienne, une bronchite, une pneumonie et des maladies respiratoires aiguës.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *